Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

Pétanque : Il aura manqué si peu...

L’AB Charenton Saint Maurice recevait vendredi 4 septembre 2020 l’ACB Orly pour le 1er tour de la Coupe de France.

  • AB Charenton Saint Maurice vs ACB Orly - Photo de groupe
  • L'équipe de l'AB Charenton Saint Maurice se regroupe
  • L'AB Charenton Saint Maurice et l'ACB Orly s'affrontent dans la nuit
  • L'AB Charenton Saint Maurice et l'ACB Orly s'affrontent dans la nuit
  • L'AB Charenton Saint Maurice et l'ACB Orly s'affrontent dans la nuit
  • L'AB Charenton Saint Maurice et l'ACB Orly s'affrontent dans la nuit
  • L'équipe de l'AB Charenton Saint Maurice fête sa performance au restaurant
AB Charenton Saint Maurice vs ACB Orly - Photo de groupe L'équipe de l'AB Charenton Saint Maurice se regroupe L'AB Charenton Saint Maurice et l'ACB Orly s'affrontent dans la nuit L'AB Charenton Saint Maurice et l'ACB Orly s'affrontent dans la nuit L'AB Charenton Saint Maurice et l'ACB Orly s'affrontent dans la nuit L'AB Charenton Saint Maurice et l'ACB Orly s'affrontent dans la nuit L'équipe de l'AB Charenton Saint Maurice fête sa performance au restaurant

Une défaite au gout de victoire

 

Avant la rencontre, l’optimisme avait été mis aux oubliettes. On nous promettait l’enfer face à « l’armada d’Orly ». La raclée nous été prédite. Et pourtant la victoire nous a échappé de très peu, de tellement peu.

C’est un groupe soudé qui se présentait dès le début de l’après-midi sur notre terrain pour se préparer, déjà bien encouragés par les nombreux sociétaires venus les supporter. Vers 19h, les joueurs de l’ACB Orly et la rencontre pouvait débuter devant une foule chauffée à blanc.

Au programme, 6 tête-à-tête, 3 doublettes et 2 triplettes pour départager les deux équipes. La rencontre débutait par six parties en un contre un qui n’auront débouché que sur des victoires et des défaites d’un seul point d’écart. Soulignons notamment la partie tonitruante de Pascal Lafont qui enchainait les « carreaux » en place à 10 mètres et d’Isabel Farrapillha, seule femme de notre équipe, perdant seulement d’un seul point. Les tête-à-tête laissaient les deux équipes dos à dos avec trois victoires partout.

Notre groupe se rassemblait autour de notre Directeur sportif, Alexandre Vandier, pour déterminer la suite de la rencontre et s’encourager. Marc Lainé et Roger Billard donnaient la première estocade en remportant la première des trois doublettes. Pascal Lafont et Fabrice Blanc, remplacé en cours de partie par Alexandre Vandier, s’inclinaient et permettaient à Orly de recoller au score. Mais ce vendredi soir, la palme d’or de la plus belle partie et de la combativité revenait incontestablement à Isabel Farrapillha, non contente d’avoir perdu sa première partie, et à Saïd Bounoua. Menés de 6 points à 12, ils parvenaient à retourner la situation en s’imposant 13 points à 12 sous un tonnerre d’applaudissements.

Dès lors notre club menait 12 points à 9 et une seule victoire sur deux en triplette suffisait pour remporter le triomphe final. La ferveur de nos sociétaires était alors à son paroxysme. Après tout, l’exploit était si près. Malheureusement, la suite vous vous en doutez. Fut ce la peur de la victoire, une tension ou bien même l’adversaire qui trouva les ressources nécessaires pour se dépasser, mais nos deux triplettes s’inclinaient et laisser les Orlysiens poussaient un soupir de soulagement.

La rencontre terminée, il n’y avait plus d’adversaires sur le terrain, seulement des amis avec qui passer un moment convivial. Nos joueurs et joueuses se retrouvaient ensuite au restaurant pour fêter leur belle performance.

Alors point de regrets dans la défaite. Malgré la possibilité d’une humiliation, nos joueurs et notre joueuse, soudés en équipe et encouragés comme jamais par les très nombreux sociétaires présents, ont réalisé une formidable performance. Seule la victoire nous manque aujourd’hui. Mais nous avons le mérite de sortir la tête haute. Nous souhaitons toute la réussite possible à l’ACB Orly pour la suite de la compétition et nous donnons rendez vous à nos sociétaires l’année prochaine.

En savoir plus sur l'auteur

Nicolas DONNART

Bureau (Secrétaire Général)